vendredi 19 août 2016

Les étoiles de Noss-Head - tome 4: Origines

Titre: Les étoiles de Noss-Head - tome 4: Origines
Auteur: Sophie Jomain
Maison d'édition: J'ai lu
Nombre de pages: 381 pgs

Résumé de la quatrième de couverture.

"Chaque fois que je croyais notre vie cousue de fil blanc, Leith et moi devions faire face à une nouvelle adversité, à une nouvelle attaque. J'en venais à me demander si, un jours, nous goûterions à la paix à laquelle nous aspirions. Personne ne mesure l'immensité de sa chance quand il affirme que son existence est monotone. Personne.

Aux innocents les mains pleines... C'est ce qu'on dit. Mais moi, je n'étais plus innocente du tout. Alors, que me réservait le destin, cette fois-ci? Que me volerait-il? J'en avais une vague idée. J'allais devoir me préparer au pire."

Mon avis

Wahou! En finissant ce bouquin, j'ai cru que plus jamais je ne lirais autre chose que "Les étoiles de Noss-Head. ". La fin est arrivée en courant, plus je me rapprochais d'elle, plus elle accélérait.Au moment où je croyais le principal problème résolu, un autre de taille égale est venu se glisser sur la dernière page. Je ne vous dis pas à quel point j'étais frustrée.

J'aimerais relever mon affection vis-à-vis d'Hannah. Autant dans les tomes précédents je ne l'avais pas plus appréciée que ça, autant ici je m'y suis vraiment attachée. Chaque fois qu'elle rencontrait un quelconque danger, je ne pouvais m'empêcher d'avoir peur. Normal, me direz-vous, mais non! Pas pour moi. J'étais totalement immergée dans l'histoire et me sentais mal tant que je n'étais pas sûre qu'elle s'en sortirait.
Il y a un autre personnage que j'aime beaucoup. Grigore. Pourquoi? J'ai adoré son instinct protecteur et son ironie constante envers Hannah, justement. Il là déstabilisait, la déconnectait du monde réel, c'était magique.
Leur lien était aussi très intéressant, j'aurais aimé en savoir plus dessus. Tout ce que j'en ai compris, c'est que Grigore est l'alter ego d'Hannah chez les anges noirs.Ce que je trouve génial, c'est qu'elle le repousse par peur de faire défaut à Leith car elle l'aime plus que tout et qu'elle ne veut pas aller trop loin avec Grigore.

Parlons un peu de l'ambiance. Haaaaaaa, cette ambiance tendue et glauque comme je les aime. C'est un tome très sombre que nous a offert Sophie Jomain, et j'ai adoré cela. Ce que j'aime beaucoup avec cette saga, c'est que l'on peut s'attendre à une fin où les méchants gagnent. La noirceur et la tension qui se dégagent de ce texte sont déstabilisantes et, contrairement à beaucoup de livres que j'ai lus, on ne sait rien prévoir. On ne peut qu'être surpris par la pluie d'événements qui nous tombe dessus.

Il y a quand même une chose qui m'a dérangée toute la durée de l'histoire: l'absence de Leith. Il est vrai que ça permet aux anges noirs d'être explorés plus en profondeur mais on les découvre déjà bien assez dans le trois. Selon moi, on y aurait bien plus gagné en mettant la meute sur le devant. J'espère que ma soif sera assouvie dans le dernier tome et j'e n'en doute pas vraiment vu la fin plutôt révélatrice de celui que je viens de finir.

Extrait: "Mon coeur se fit plus noir que les ténèbres. Quand vous aimez quelqu'un aussi sincèrement que j'aime Darius et qu'on lui fait du mal, il vous arrive de souhaiter, par la seule force de votre volonté, de faire exploser les murs, de désintégrer tout ce qui s'oppose à vous, d'effacer l'ardoise comme si rien n'avait existé."

Bisous,
  L'orange.








jeudi 7 avril 2016

-2401-

Titre: 2401
Auteur: Bob Boutique
Maison d'édition: Chloé des lys
Nbre de pp: 445pp
ISBN: 9782874598937

Par respect pour l'auteur qui lui même a décidé de ne pas en mettre, je n'écrirai pas de résumé pour ce roman. Rassurez-vous, cela ne vous handicapera pas quant à la compréhension de mon avis.

Avis
Je tiens à remercier Bob Boutique et les éditions CDL pour cet envoi.
J'ai été très surprise du dénouement de ce roman (ça commence bien, on attaque par la fin), les mots sont juste bien placés comme il faut pour tous tenir en haleine jusqu'à la dernière page. On pense que tel ou tel événement va clore le mystère alors qu'en fait, une suite d'autres aventures rocambolesques attend les personnages. On pourrait comparer ça à "Qui es-tu Alaska", de John Green.
J'ai un peu traîné sur l'intro du bouquin et j'ai cru que ma lecture allait s'allonger pour toujours mais une fois lancé, on ne peut pus s'arrêter. L'une des choses que j'ai le plus appréciées est le fait que l'histoire se passe en Europe et plus particulièrement, débute en Belgique.J'ai plus l'habitude des romans se passant en France, mais là, c'est l'un des éléments qui m'ont faite le plus avancer. Dans l'histoire, on parle énormément de Flandre et de Pays-Bas donc, automatiquement, de néerlandais. Cette langue m'a tellement marquée que mon dernier texte(ce n'est qu'un premier jet)  a été inspiré de Flandre, de personnages flamands, et comporte même un bar flamand. Mais revenons-en à nos moutons.
Pour moi, le personnage principal est Lieve, une fliquette (pour reprendre les mots de Bob Boutique) des services secrets hollandais totalement craquante et attachante. Têtue comme une mule, son caractère est un fameux atout dans le contexte de l'histoire.
Ce livre a été une extraordinaire et je remercie l'imagination de l'auteur pour avoir fait germer cette histoire dans sa tête.

Si vous souhaitez vous embarquer dans ce live, munissez-vous d'une bonne dose de patience pour l'intro du bouquin et n'hésitez-pas, lisez encore et encore!

Salutations à tous mes ch'tis agrumes,

L'orange

-Sables-

Titre: Sables
Auteur: Laurent Dumortier
Maison d'édition: Chloé des lys
Nbre de pp: 80pp
Prix: 6,40 euros

Résumé
Pour un recueil de nouvelles, compliqué de vous faire un résumé, mais sachez que comme l'indique le titre du livre, le sable sera au rendez-vous. Faites cependant attention, la mer et la plage ne sont pas les seules à être composées de ces petits grains agréables aux pieds en été...

Avis
J'apprécie de plus en plus la plume de Laurent Dumortier, mais j'ai eu une impression de trop peu. Je sais que l'auteur a stipulé dans sa note qu'il s'agissait bien de nouvelles et non d'un roman, mais j'ai tellement apprécié la plupart des nouvelles que j'aurais aimé qu'elles durent à  l'infini. Soyons bien d'accord, certaines avaient une fin que personne n'aurait pu continuer.
Je suis très vite arrivée à la dernière page, malheureusement. Enfin, on ne peut pas dire que ce soit une mauvaise chose en sois mais j'aurais aimé que ma lecture dure un peu plus longtemps.
Laurent Dumortier arrive à tenir ses lecteurs en haleine sur seulement quelques pages, c'est extraordinaire . Le suspense est placé des les premières lignes.
Un petit hic, selon moi: les personnages. Bon, on a pas le temps de présenter quelqu'un dans une nouvelle d'une page recto-verso mais ça me gêne un peu.
Sinon mon avis sur ce bouquin reste globalement bon. Si vous aimez le style particulier de Laurent Dumortier, foncez car sa plume y est très bien représentée (on commence à la connaître).

L'orange qui vous envoie plein de bisous et qui vous aiiiimeuuuuh!

PS: Désolée    pour la petite taille de la chronique, je me rattraperai avec la prochaine!                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

vendredi 4 mars 2016

-Fangirl-

Titre: Fangirl
Auteur: Rainbow Rowell
Maison d'édition: Castelmore

Résumé
Cath est fan de Simon Snow, mais alors très fan. Tellement fan qu'elle n'a pas la patience d'attendre le huitième et dernier tome de la saga, mais Cath est aussi fan d'écriture, alors elle se lance dans cette folle aventure qu'est d'écrire un roman. Tant et si bien que trois mois avant la sortie de ce huitième tome, elle a presque fini sa fanfic, Carry On. A ce moment là, elle est à la fac, en première année, avec sa soeur jumelle Wren. Mais celle-ci veut se séparer de Cath et elle décide de faire chambre à part. Cela ne plait pas du tout à Cath, mais elle devra faire avec.

Avis
Coup de coeur bonjour! Ce livre a été une source d'étonnement de son premier à son dernier mot. Je n'ai eu aucun mal à me plonger dans la tête de Cath, celle-ci est excentrique, drôle, intelligente, bref, un caractère génial. Je pense ne jamais avoir lu un bouquin aussi peu stéréotypé, c'est une bonne surprise que nous réserve Rainbow Rowell. Étonnement, ce livre de 500 pages à l'air long et lassant à lire, mais pas du tout. Je l'ai avalé sans jamais  avoir envie qu'il se termine. Ce phénomène est pourtant d'une rareté sans bornes chez moi et je suis très contente d'avoir eu le courage de me lancer dans Fangirl qui me semblait une lecture de taille. Alors merci beaucoup à l'auteure pour ces agréables moments passés en compagnie de Cath, Reagan, Lévi, et Wren!

N'hésitez pas vous non-plus à vous lancer dans cette aventure trépidante qu'est la lecture de Fangirl.

vendredi 29 janvier 2016

-La fille à la Mercedes-

Titre: La fille à la Mercedes
Auteur: Laurent Dumortier (photos de Geoffrey Baele)
Editions: Chloé des lys

Avis global
Hello tout le monde! Deuxième chronique d'un recueil de poèmes! Je remercie les éditions Chloé des Lys, bien sûr, sans qui vous n'auriez pas cet article. Je tenais aussi à préciser que monsieur Geoffrey Baele est un excellent photographe.
Pour tout vous dire, quand j'ai reçu ce livre, je n'étais pas du tout tout emballée, et ce n'est qu'une fois un avis consulté que je me suis empressée de lire ce petit bijoux. J'ai été agréablement surprise par la structure des poèmes, ils ressemblent d'avantage à ceux que j'écris qu'à ceux de Joël Godart, et ça m'a plu. Vous savez, c'est le genre de poésie un carrée dont je vous parlais dans ma chronique de "Ailleurs est un pays aux rivières lentes".
Laurent Dumortier arrive parfaitement à retranscrire le situations dramatiques, tristes, et les états d'esprit d'une personne.
Bref, j'ai beaucoup aimé ce bouquin duquel je n'attendais quasiment rien et  je vous le conseille vivement. Il est en vente sur le site de la maison d'édition "Chloé des Lys".

La perle dans l'huître: Le fort rouge

jeudi 21 janvier 2016

-Ailleurs est un pays aux rivières lentes-

Titre: Ailleurs est un pays aux rivières lentes
Auteur: Joel Godart
Editions: Chloé des lys

Salut à tous! Je vous retrouve aujourd'hui pour un article un petit peu spécial vu que je vais vous parler d'un recueil de poèmes. Je tiens aussi à remercier la maison d'édition Chloé des lys sans qui vous n'auriez pas cet article. Comme vous l'aurez donc compris, j'ai reçu ce livre en partenariat.

Avis global

Il se trouve qu'un soir, j'ai sortis ce livre de ma bibliothèque, et que je me suis mise à le lire. C'était la première fois que je lisais ce genre de bouquin. Au début, les tournures me semblaient absurdes, l'écriture bizarre, car je suis habituée aux poèmes plus carrés. Mais au fur et à mesure, les textes ont commencé à me parler, je les ai interprétés, et j'ai compris qu'il y a plusieurs façons d'aborder la poésie, et celle-ci ne m'a pas déplu.  Je dois avouer que ce n'est pas mon genre de prédilection mais une fois de temps en  temps, ça ne fait pas de tord. J'ai eu un avis globalement positifs et je vous le conseille volontiers!

1,2,3...
-Si un jour nos chemins
-Et si nous étions tous les deux
-On dit parfois que nos rêves

Voilà c'est tout pour cette chronique (courte, je l'admets) et je vous fais des bisous fruités!

mardi 8 décembre 2015

Love letters to the dead

Titre: Love letters to the dead
Auteure: Ava Dellaira
Editions: Michel Lafon poche

Résumé (de ma plume)
Si madame Buster pense qu'écrire à une personne décédée est anodin, Laurel n'est pas de cet avis.Elle ne rendra jamais son devoir, mais elle l'a fait, sans aucun doute. Sa première lettre s'adressera à Kurt Cobain et son cahier se remplira, au fur et à mesure que l'année avance, de lettres à d'autres disparus. Toutes ces lettres pour en arriver à une personne: sa soeur, May. Si Laurel désire lui écrire, elle devra d'abord regarder la réalité en face vis à vis de la mort de celle-ci.

Avis
C'est un des rares bouquins qui ont su me tirer une larme. J'ai trouvé ce livre plein d'émotions et assez réaliste. Je dois bien avouer que sur le coup, j'ai pris pas mal de temps à le lire, mais ça en valait la peine et je ne regrette pas ma lecture. Je misais beaucoup sur ce roman et il a été à la hauteur de mes attentes. J'ai vraiment apprécié le monde dans lequel Laurel est plongée avec ses amis. Il n'est pas tout rose mais comporte quand même ses hauts.
Quant à Laurel, c'est un personnage dont la personnalité est très bien exploitée par l'auteure. Dans ses lettres, elle parle énormément d'elle même et c'est incroyable de voir comment elle évolue au fil des pages.
Ses amis sont un peu spéciaux mais ils donnent une touche de piment à l'histoire.
J'ai trouvé la plume de l'auteure variable, elle me semblait tantôt très lourde, tantôt je la trouvait hyper fluide et légère. Enfin bref, elle m'a quand même bien plu, Ava Dellaira.

Une petite perle que je vous conseille et qui, selon moi, devrait être plus connue que ça.

L'orange!